Annuairepromo.com » Bien être » Calcul grossesse : comment calculer le terme de la grossesse ?

Calcul grossesse : comment calculer le terme de la grossesse ?

(Mise à jour 31 août 2022)

Les signes de grossesse peuvent être nombreux et variés, on peut citer les fameux vomissements et nausées au réveil par exemple. Le retard des règles est un signe fiable faisant suspecter une grossesse.

Pour avoir facilement une idée de votre début ou fin de grossesse, vous pouvez utiliser un calculateur grossesse.

Comment calculer le terme d’une grossesse ?

Calcul grossesse : quelles sont les complications de la femme enceinte ?

Une des préoccupations majeures de toute femme enceinte est de savoir quand la grossesse arrivera à terme. Heureusement, la compréhension des mécanismes de la grossesse ont permis aux scientifiques de développer une méthode mathématique simple pour le calculer, elle se base sur les principes suivant :

  • La durée d’une grossesse normale est de 9 mois en moyenne, soit 266 jours de grossesse (à partir du moment où les cellules gamètes se rencontrent et l’embryon se forme)
  • chaque femme est soumise à un cycle menstruel d’environ 28 jours,
  • l’ovulation se produit au quatorzième jour environ, ainsi la fécondation aura lieu autour de cette date.

Ainsi la formule s’écrit de la sorte : date des dernières règles + (durée du cycle – 14) + 9 mois.

Le nombre de jours d’aménorrrhée est tout simplement le nombre de jours depuis les dernières règles. On compte une durée de 41 semaines d’aménorrhée avant l’accouchement.

Ce qui donne le calcul suivant, en nombre de semaines, pour un cycle de 28 jours : nombre de semaines de grossesse = nombre de semaines d’aménorrhée – 2.

Attention, ces calculs sont ne fonctionnent pas en cas de cycle irrégulier ou d’ovulation tardive.

Un calculateur de grossesse vous permet de simplifier le calcul.

Le calculateur de grossesse

Le calculateur de grossesse ne vous donne pas seulement le terme, mais aussi les différentes étapes, examens, ainsi que la date de déclaration à votre employeur (obligatoire) et du début de votre congé maternité.

C’est donc un outil intéressant pour votre organisation, une fois la date de début de grossesse ou de terme calculée par le gynécologue.

Retenez que d’une manière générale, et surtout pendant votre grossesse, l’avis d’un médecin généraliste, d’un gynécologue ou d’une sage-femme est indispensable.

Les moyens médicaux pour identifier le stade de la grossesse et définir le terme

La prise de sang et l’échographie sont les moyens les plus fiables pour dater la grossesse.

La prise de sang

La prise de sang en début de grossesse permet de dater la grossesse.

L’hCG (hormone bêta-hCG ou hormone chorionique gonadotrope ou hormone chorionique gonadotrope) est secrétée dès que l’embryon se fixe dans l’utérus. Elle est détectable dans le sang et dans l’urine dès le 9e jour de grossesse, et son dosage permet une première datation du début de grossesse.

L’échographie

L’échographie reste la solution la plus fiable pour calculer la grossesse, qu’il s’agisse de la première échographie, ou une échographie de datation. Lors de cette échographie on mesure la longueur cranio-caudale ; il s’agit de la mesure allant du sommet du pôle céphalique du fœtus à la pointe de ses fesses.

Le radiologue écoutera en outre le cœur du bébé, et vérifiera que la grossesse se passe normalement. L’échographie permet de vérifier que vous ne faites pas une grossesse extra-utérine par exemple, et que le bébé se développe bien. C’est aussi un moment magique et émouvant, à partager avec l’autre parent.

Les complications de la grossesse

La grossesse est souvent synonyme d’angoisse et de stress dans l’esprit de toute femme, allant des symptômes gênants qui surviennent au cours de celle-ci jusqu’à l’appréhension liée à l’accouchement ou au fait de devenir mère.

De plus, une grossesse peut engendrer de nombreuses complications, de type hémorragies, diabète gestationnel, hypertension, et éclampsie par exemple, d’où l’intérêt d’un suivi médical régulier de la santé de la maman et du bébé, dès que celle-ci est confirmée et pendant les 9 mois.